Hommage à Marie-Odile PETER

Publié le par Fondation, POUS

Marie-Odile PETER a accompagné Fernand ROUX durant 25 ans.

Elle était non seulement la secrétaire générale et la trésorière de la Fondation POUS (créée en 1989), mais l'âme de ce lieu, organisant toutes les manifestations depuis 1995, et entretenant avec tous les artistes et les membres des relations d'amitiés.

Elle nous a brusquement quitté le 19 avril, après avoir programmé une soirée "Jazzy" pour le 14 mai avec son ami Daniel WILD.

Hommage à Marie-Odile PETER

Nous avons juste changé le titre de cette manifestation en la renommant : "Hommage à Marie-Odile".

Hommage à Marie-Odile PETER

Le président, Louis ARNAUD, a retracé sa vie, et assuré que la Fondation continuerait ses manifestations.

Puis il a remercié Daniel Wild d'être venu animer cet hommage avec ses musiciens.

Un hommage  de Mme ROCCA-SERRA  a été lu.

Hommage à Marie-Odile PETER

Marie-Odile qui était une "fana" de jazz, avait validé avec Daniel WILD tous les morceaux joués.

Pour ceux qui étaient présents, c'est l'occasion de revivre ces moments exceptionnels.

Et pour les amis de la Fondation qui n'ont pas pu faire le déplacement, c'est la possibilité d'y participer à distance. 

L'un des premiers morceaux était : Jeep's Blues de Jonnhy Hodges

Marie-Odile aimait beaucoup les poèmes d'Yvane qui lui avait dédicadé son recueil "La Fenêtre ouverte".

Sa nièce, Bénédicte, qui occupe la fonction de secrétaire de la Fondation,  a lu l'un de ses poèmes préférés : "Je ne dirais pas"

Le morceau suivant retenu pour cet article s'intitule : Lil Darlin de Neal Hefti

Puis le Swing Buddies Quartet a interprété I'am walkin de Fats Domino

Suivi de : "Things Ain't What They Used To Be" de Duke Ellington

Parmi les artistes habitués à participer aux salons d'automne, Antoine MELLADO, souvent primé, a souhaité nous envoyer son témoignage sous forme d'un poème espagnol reflétant ses origines andalouses.

C'est Bénédicte, qui l'a lu.

L'hommage s'est poursuivi avec "Swanee River" de Stephen C. Foster

C'est une "standing ovation" des nombreuses personnes venues assister à cet hommage, qui a permis de remercier :

 

  • Daniel WILD (orgue),
  • Claude TRICHARD (saxophone),
  • Georges BONFILS (contrebasse) et
  • Teddy NUNEZ (batterie)

du Swing Buddies Quartet, de nous avoir fait partager l'amour que Marie-Odile portait au Jazz et à la Fondation.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article